vendredi 19 mars 2010

projection en avant-première du film "Au-delà d'un naufrage" à Carantec

L'amiral Battet sur les traces de La Pérouse, ce jeudi à l'Etoile - Carantec

L'amiral Jean-Louis Battet, coordinateur ministériel de la 
dernière expédition sur les traces de La Pérouse, commentera un 
documentaire, projeté jeudi, au cinéma Etoile.</P>

Au printemps de 1788, les deux bateaux de l'expédition autour du monde de M. de La Pérouse faisaient naufrage sur l'île de Vanikoro, dans le Pacifique Sud.
Depuis le milieu du XX e siècle, les expéditions se sont succédé pour tenter d'élucider le mystère de cette disparition et de comprendre ce que sont devenus les membres de l'équipage d'un de ces navires, l'Astrolabe, qui, selon la tradition orale des indigènes et les découvertes archéologiques, auraient séjourné sur l'île.
« Ont-ils vraiment pu repartir sur une embarcation de fortune ou ont-ils succombé aux assauts des Mélanésiens cannibales ? », se demandent encore les chercheurs. Pour trouver la réponse, l'association Salomon, soutenue par la Marine nationale, a conduit à l'automne 2008 une septième expédition sur l'île de Vanikoro.
Au-delà d'un naufrage, documentaire de 90 minutes, réalisé par Yves Bourgeois, auteur des films diffusés par Thalassa, sur les quatre dernières expéditions, sera projeté, jeudi 18, au cinéma Etoile. « C'est une version originale exclusive : elle est mise à la disposition du Rotary club de Morlaix et de l'association des plaisanciers de Carantec (APC) au profit des sinistrés d'Haïti », précise Joël Korn, président de l'APC. Une projection commentée par l'amiral Jean-Louis Battet, coordinateur ministériel de cette expédition.
Les bénéfices de la buvette, ouverte après la séance, seront reversés à l'association de Soutien des familles des marins péris en mer. Les recettes réalisées par les entrées payantes bénéficieront aux sinistrés d'Häiti.
Jeudi 18 mars, projection du documentaire Au-delà d'un naufrage, le naufrage de M. La Pérouse, commenté par l'amiral Battet, à 20 h 00, au cinéma l'Etoile. Tarif : 6 €.

 Source: Ouest France 18/03/10

Aucun commentaire: