dimanche 26 avril 2009

Port du Château. Brest retrouve le goût du large

Source: 26/4/09

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/port-du-chateau-brest-retrouve-le-gout-du-large-26-04-2009-352300.php

"Combien de projets, combien de capitaines? Brest rêvait d'un véritable port de plaisance en plein centre. Avec le port du Château, la ville retrouve ses ambitions maritimes.

Le port du Château a connu, hier, sa première grande marée. Un coefficient maximum avec une impressionnante vague de politiques, de chefs d'entreprise, de marins militaires et civils, de coureurs ou curieux déferlant sur la grande digue de 350m enserrant un joyau construit pour29M€. Aujourd'hui, ce nouveau port de plaisance tombe sous le sens. Mais se souvient-on des efforts qu'il a fallu livrer pour en arriver là?

Reconquête du front de mer

Propriété de la Marine, le site abritait une zone de mouillages et un sommaire port de plaisance (réservé aux militaires) délimité par trois vieux navires en fin de vie. Situé à l'entrée de la rivière Penfeld, coeur stratégique de la Royale et des arsenaux à Brest, l'endroit a fait l'objet, pendant des années, des plus vives discussions entre politiques et militaires. Cette transformation radicale offre une nouvelle porte d'entrée au centre-ville brestois. «La reconquête du front de merse poursuit patiemment», selon le maire de Brest, François Cuillandre. À deux pas de la base navale, elle s'effectue en bonne intelligence puisque les militaires préservent, dans ce port de plaisance aujourd'hui civil, 150 places qui leur sont réservées. Au total, les 750 places de cette «Marina du Château» (comme elle est nommée dans les documentations) s'ajoutent aux 1.460emplacements du port du Moulin-Blanc et confortent Brest à la première place régionale des ports de plaisance.

L'Aventure derrière la digue

Reste à donner toute la dimension d'un port venu sur le tard, dans une ville qui sent à nouveau sur sa joue le souffle de l'aventure et de la course au large. Ce n'est pas un hasard si la grande digue qui surplombe un quai dédié aux voiliers de course et de prestige a été baptisée, hier, «La Pérouse» en hommage au marin explorateur. Et que des projets de grandes courses au large pointent déjà le bout de leur étrave."

Aucun commentaire: