samedi 22 novembre 2008

Lapérouse et la bande dessinée

Lapérouse et la bande dessinée ? Voir ci-dessous cette intéressante critique lue dans http://www.sceneario.com





L'agent de la République Eglantine a été arrêté et emprisonné à la Conciergerie, à Paris. Gavroche est envoyé dans la capitale pour demander de l'aide au Fantôme, chef des truands de la ville. Mais ce dernier n'accepte qu'à une condition, c'est que Gavroche doit aller dans le Pacifique Sud, en Nouvelle Calédonie pour y délivrer un détenu du bagne, Jules Calonec.
Quand à Zelda, elle embarque à San Francisco à bord du submersible, le USS Kearsarge dont la mission est de traquer et détruire le CSS Alabama.


Une des premières choses que j'ai remarqué sur ce nouveau tome de la série Hauteville House est cette magnifique couverture de Manchu. On pense de suite à du Jules Verne. Cet énorme vaisseau situé dans un port survolait par des dirigeables rendrait jaloux le capitaine Nemo et son Nautilus. ici, c'est le USS Kearsarge, version uchronique et steampunk bien sûr.

Le USS Kearsarge et sa traque du CSS Alabama n'est pas un récit inconnu pour vous, si vous allez lu Duel dans la Manche, la 37ème aventure des Tuniques Bleues de Cauvin et Lambil. Vous savez ce qu'il s'est passé à cette époque là.
Mais ici, Duval et Gioux nous proposent, dans ce nouveau cycle, de le découvrir à leur façon. Mais en attendant de voir ce combat, les auteurs proposent diverses intrigues avec ce nouveau tome. Gavroche et Cayenne ont une mission à accomplir mais qui va s'avérer être un leurre. Ils vont retrouver d'anciens ennemis en terre kanak, et nous allons en apprendre un peu plus sur le passé de Gavroche, dont une partie semble liée à la Nouvelle-Calédonie. Et Zelda a sa mission à bord du USS Kearsarge dont, bien sûr, la route va croiser celle de Gavroche.

Duval ne nous laisse pas le temps de souffler, encore une fois, avec ce tome 5. Il a su y mêler aussi bien le mystère de la disparition de l'Astrolabe et de la Boussole, que les navires de l'expédition La Pérouse.
Il y a des scènes que j'aime bien qui font allusion à d'autres choses, ou des petits clins d'oeils comme cette page 8 qui rend hommage au générique de la série Les mystères de l'Ouest. Tiens, rien qu'en lisant cette page, j'ai eu en tête la musique de la série.

Thierry Gioux s'améliore au fil du récit dans son dessin. Bien sûr, il a quelques tics qui reviennent, quelques petits tracas graphiques, je trouve, mais finalement, il y a de l'idée et cela reste très plaisant à lire.

Bref, embarquez à bord du submersible, le USS Kearsarge et poursuivez cette mission en compagnie d'agents très spéciaux. La République sera fière de vous.
BERTHOLD
(21 Novembre 2008)

1 commentaire:

jmd a dit…

Etonnante cette bande dessinée. Pour moi, habitant de Cherbourg, ville au large de laquelle eut lieu le dernier combat de la marine à voile au cours de cet épisode maritime de la guerre de cecession. le CSS ALABAMA fait ici partie de l'histoire maritime locale depuis ce fameux affrontement de juin 1864...