lundi 8 septembre 2008

"Nouvelle expédition sur les traces de Lapérouse à Vanikoro"

Le début des recherches à Vanikoro a suggéré ce commentaire lu dans le journal "Le Monde" en date du 8 Sept. 08:

Une nouvelle expédition sur les traces du navigateur Lapérouse partira le 16 septembre de Nouméa pour un mois de fouilles, au large de Vanikoro aux îles Salomon, où ses frégates se sont fracassées en 1788.

Le départ de la campagne sera donné à la base militaire Chaleix de Nouméa, par le ministre de la Défense Hervé Morin, où appareillera le bâtiment de transport léger, Dumont d'Urville, avec à son bord 120 personnes, dont la moitié de membres d'équipages et l'autres de scientifiques.


D'importants moyens ont été mobilisés pour cette huitième campagne de recherche, dont un radar de sol de dernière génération de la Compagnie générale de Géophysique (CGG).

Lors de la mission, les travaux vont se concentrer sur le site de l'épave de La Boussole, à bord de laquelle se trouvait Jean-François de Lapérouse, et à terre, sur le "camp des Français" où auraient séjourné des rescapés.

"Des plongeurs démineurs de la Marine ont préparé le site de La Boussole pour faciliter notre tâche. On espère sortir des nouvelles pièces, peut-être ayant appartenu à Lapérouse", a indiqué à l'AFP, Alain Conan, président de l'association Salomon, à l'origine des recherches commencées il y a plus de 25 ans.

"Cette dernière mission est une finition de chantier car, compte tenu des moyens mis en oeuvre, il ne restera plus grand chose à faire après", a-t-il ajouté.

Lors de la dernière campagne en 2005, les fouilles s'étaient arrêtées aux portes de la cabine de l'illustre navigateur.

Quelques 3.000 objets ont déjà été remontés des épaves et restaurés, certains permettant de mieux comprendre comment les frégates La Boussole et L'Astrolable, parties de Brest le 1er août 1785, ont fait naufrage trois ans plus tard, dans le Pacifique sud, au large de Vanikoro.

Jusqu'au 20 octobre, quelques 300 objets de cette collection sont présentés au Musée national de la Marine, dans le cadre d'une exposition sur "Le mystère Lapérouse".

Aucun commentaire: