mercredi 3 septembre 2008

départ du Batral Dumont D'Urville: info relayée sur les sites gouvernementaux

Appareillage du Dumont D'Urville pour «Vanikoro 2008»
(Source: http://gouvactu.adminet.fr)

Le bâtiment de transport léger (batral) Dumont d'Urville a appareillé de Papeete le vendredi 29 août dernier afin d'apporter son concours à la mission «VANIKORO 2008». La mission «Vanikoro 2008» initiée par l'association «Salomon» consiste à rechercher des traces des deux navires de La Laperouse, la Boussole et l'Astrolabe , ayant fait naufrage en 1788, trois années après leur départ de Brest. À cette fin, le batral Dumont d'Urville doit effectuer une mission de deux mois dans les îles Salomon. Il fera escale à Lata (République des îles Salomon), Wallis (Wallis et Futuna) et Apia (Samoa occidentales).

Le Dumont d'Urville devrait être de retour à Papeete le 04 novembre 2008.


Et pour en savoir plus sur le batral Dumont D'Urville : le journal de bord des bâtiments de la Marine nationale:

Batral Dumont D'Urville

Source: http://jdb.marine.defense.gouv.fr/batiment/ddv
  • Type: Bâtiment de transport léger (BATRAL) type Champlain
  • N° coque: (L 9032)
  • Mis sur cale le 15 décembre 1980
  • Lancé le 27 novembre 1981
  • Armé pour essais le 18 septembre 1982
  • Admis au service actif le 05 février 1983

Les missions principales :

  • Coopération interarmées
    Ses spécificités amphibies font du Dumont d'Urville l'outil privilégié de la coopération interarmées (Marine/Terre) en Polynésie Française. Il travaille en étroite collaboration avec le RIMaP/P (Régiment d'Infanterie de Marine du Pacifique / Polynésie) et le SMA (Service Militaire Adapté) à l'occasion d'exercices interarmées ou lors de missions de présence dans les archipels polynésiennes.
  • Assistance à la population :
    Les populations des archipels du fait de leur isolement (la Polynésie française est vaste comme l'Europe) se retrouvent le plus souvent démunies face aux catastrophes naturelles (tempêtes tropicales et cyclones). Le BATRAL permet leur évacuation en lieu sûr, leur ravitaillement en eau, en vivres et en matériels de première nécessité.

Les missions secondaires :

  • Mission de présence
    Dans les archipels : compte tenu de l'étendue de la Polynésie française, les forces armées se déplacent régulièrement dans les archipels dans le cadre du maintien de la souveraineté et du soutien aux populations.
  • Mission de service public
    Les capacités de transport du batral lui permettent d'apporter occasionnellement ou systématiquement son concours au profit du gouvernement (transport de pirogues pour la course HAWAIKI NUI, transport des voiliers de l'école de voile d'ARUE pour la SAGA, transport de matériel pour les mairies, etc.).
  • Mission de soutien des armées :
    le Batral apporte régulièrement son concours au soutien des forces armées situées dans les différents archipels. Depuis la dissolution de la DIRCEN à l'été 1998, le batral reste le seul bâtiment militaire ayant des capacités de transport en zone.

Aucun commentaire: