lundi 5 mai 2008

l'inconnu de Vanikoro

J'avais suivi comme de nombreux spectateurs la passionnante reconstitution à partir d'un squelette d'homme retrouvé dans le récif de Vanikoro; l'hypothèse alors émise sur l'identité du personnage était: le dessinateur et botaniste Duché de Vancy. Un document prouve aujourd'hui que l'hypothèse était fausse...


Inconnu de Vanikoro : le mystère est relancé
(source: la dépêche 17nov07)

"Une lettre de 1787, achetée par la ville, prouve que le squelette découvert dans l'épave de la Boussole n'est pas l'illustrateur de Lapérouse.


L'enquête sur l'identité du squelette, retrouvé miraculeusement conservé en 2003, plus de 200 ans après le naufrage des frégates de Lapérouse en 1788, est repartie au point de départ. Les minutieuses recherches historiques et scientifiques laissaient penser qu'il s'agissait des restes de Duché de Vancy, dessinateur botaniste embarqué par Lapérouse sur la Boussole. Une lettre de Paul-Antoine Fleuriot de Langle, commandant de l'Astrolabe, datée du 27 septembre 1787, laisse entendre que le botaniste avait quitté la Boussole. « Lapérouse m'a fait présent de M.Duché, qui est un sujet détestable ; il est heureusement trop maussade pour altérer la bonne intelligence qui règne à bord de l'Astrolabe où on ne le voit pas venir avec plaisir… » écrit le commandant de l'Astrolabe. Vendue aux enchères à Drouot le 6 février dernier, cette lettre a été achetée par la ville pour 4 295,34€. « Il suffit parfois de quelques mots sur une vieille lettre pour mettre à bas le travail des scientifiques. C'est le propre de la recherche… » s'enthousiasme Mathieu Desachy, conservateur de la médiathèque, dépositaire du document. Un large feuillet de vélin blanc, plié en deux avec cachet rouge cire de son auteur qui en quelques mots élimine l'un des trois personnages retenus comme identité potentielle de celui qui reste, aujourd'hui plus que jamais, «l'inconnu de Vanikoro ».

C'est Jean-Baptiste Barthélémy de Lesseps, débarqué à Petropavlovsk (Kamchatka) par Lapérouse en 1787 , qui avait été chargé de rapporter en France, outre cette lettre et les correspondances privées, le premier volume du journal de Lapérouse.

DERNIERES NOUVELLES DE L'ASTROLABE

Ce seront les dernières nouvelles transmises par l'expédition. Moins de 4 mois plus tard, les deux frégates affrétées par Louis XVI levaient l'ancre de Botany Bay, près de Sydney en Australie pour disparaître à jamais au large de Vanikoro.

Selon l'Albigeois Michel Laffon, membre des amis du musée Lapérouse et de l'association Salomon qui poursuit ses recherches sur le naufrage depuis 25 ans, la fourchette d'âge estimée par l'analyse ADN du squelette (31 à 35 ans) ouvre plusieurs pistes. De Vancy éliminé, il pourrait s'agir de Lepaute d'Agelet, horloger de la mission, ou de l'Abbé Mongez, aumônier et physicien naturaliste, originaire de la région lyonnaise. Grâce à un travail de généalogistes, la recherche a sensibilisé des descendants de l'Abbé, qui ont retrouvé dans les archives familiales, des poils de barbe d'un de leurs ancêtres, décédé en 1923. S'il s'agit d'un descendant de l'Abbé par la lignée féminine, le comparatif d'ADN avec celui de l'inconnu peut se révéler très instructif. Un rebondissement qui ravit Michel Laffon, convaincu que l'inconnu est bien l'Abbé Mongez, mais prêt à tout envisager. « S'il reste inconnu, il continuera à symboliser l'ensemble des membres de l'expédition de Lapérouse » (...)"

Martine Lecaudey

----------------------------------

Crédit photo & diaporama: U. W. UNLIMITED Press Agency
(Rendez vous sur leur site pour plus de photos)

Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, Ici, l'incroyable buste du naufragé reconstitué par Elisabeth Daynes, sculpteur en paléo-anthropologie.">

PL_408120.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
Ici, Louis XVI et son ministre de la Marine, le Maréchal de Castries, donnent leurs instructions à Laperouse pour son voyage autour du monde.">

PL_408103.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, la cérémonie militaire organisée en l'honneur de l'inconnu de Vanikoro sur la base navale Chaleix à Nouméa.">

PL_408117.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, le médecin légiste procéde aux mesures craniennes.">

PL_408112.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, Alain Conan, le président de l'Association Salomon exmine les deux fémurs découverts">

PL_408114.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, le crane découvert sur le lieu du naufrage est rempli de sédiments depuis 215 ans">

PL_408111.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, Ici, l'incroyable buste du naufragé reconstitué par Elisabeth Daynes, sculpteur en paléo-anthropologie, devant le monument Laperouse de Nouméa, au Rocher de la Voile.">

PL_408119.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, le crane complet découvert sur les lieux du naufrage.">

PL_408109.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, la découverte d'un graphomètre dans la &quotFausse-Passe&quot. Cet instrument de topographie du XVIII siècle est aussi appelé demi-cercle d'arpentage.">

PL_405058.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, la découverte d'un graphomètre dans la &quotFausse-Passe&quot. Cet instrument de topographie du XVIII siècle est aussi appelé demi-cercle d'arpentage.">

PL_405057.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, une des pièces en or découverte sur le site de la &quotFaille&quot.">

PL_405055.jpg
Les circonstances tragiques de la disparition de l'expédition Laperouse à Vanikoro dans les îles Salomon dans le Pacifique en 1788 restent un mystère.
A Nouméa, un groupe de passionné d'histoire fondent en 1981 l'Association Salomon. Les six campagnes qui ont eu lieu récompensent 22 ans de ténacité. Sur les lieux du naufrage des navires L'Astrolabe et la Boussole, de nombreux objets ont été remontés ainsi que les ossements d'un membre de l'expédition.
Ici, la découverte d'un plat Chinois de Macao sur le gisement de la &quotFaille&quot.">

PL_405056.jpg


Aucun commentaire: