samedi 22 mars 2008

La France lance une ultime expédition pour percer le mystère Lapérouse

Le site Mer et Marine intitule ainsi un article très complet qui replace la prochaine expédition programmée en Avril 2008 par rapport à toutes les expéditions précédentes:

(Extrait du site)
A la recherche du testament perdu

"Présentée comme l'ultime expédition menée à Vanikoro, l'Opération Lapérouse 2008 s'est fixée des objectifs ambitieux. En mer, les plongeurs devraient pénétrer dans la cabine de Lapérouse, à laquelle ils n'ont pas eu le temps d'accéder en 2005. Son contenu permettra peut être de savoir ce qu'est devenu le commandant. A défaut, il pourrait receler une partie des objets glanés au cours de trois années à sillonner les mers, venant s'ajouter à la superbe collection déjà accumulée au fil des années. Canons, vaisselle, instruments scientifiques, mobilier, pièces de monnaie... Quelques 2000 objets ont déjà été retrouvés et rassemblés. La France a, d'ailleurs, lancé une procédure officielle pour faire reconnaitre ses droits sur ce patrimoine maritime national, dont les plus belles pièces sont actuellement exposées au Musée de la Marine, à Paris. « Nous souhaitons valoriser les vestiges archéologiques de ces épaves en organisant des expositions », précise Michel L'Hour, directeur du DRASSM.
Les fouilles en mer permettront donc d'enrichir la collection mais les membres de l'opération espèrent aussi des avancées à terre, autour du fameux camps des Français. Un coffre en plomb ou une bouteille renfermant le testament de Lapérouse où de l'un de ses marins, dissimulé par les survivants quelque part sur l'île ? « Ce serait une découverte incroyable mais, après tout, Lapérouse nous a habitué à bien des surprises », note Jean-Louis Battet."



On trouve également sur le site une interview de l'amiral Jean-Louis Battet, nommé comme chargé de mission pour l'expédition 2008:

"Deux-cent vingt ans après la disparition de la Boussole et de l'Astrolabe, la France va déployer, en mai, des moyens sans précédent pour tenter de percer le mystère du naufrage des frégates de Lapérouse. Aux côtés de l'association néocalédonienne Salomon, les ministères de la Défense, de la Recherche et de la Culture dépêcheront navires et équipes scientifiques pour découvrir ce qui est arrivé au célèbre navigateur français. Si la connaissance du drame a, en effet, largement progressé ces dernières années, le mystère reste entier quant au devenir des marins qui ont survécu, en 1788, au naufrage de Vanikoro. L'une des plus passionnantes enquêtes historiques se poursuit donc afin de rassembler les pièces d'un puzzle des plus énigmatiques. Pour en parler, nous recevons aujourd'hui Jean-Louis Battet. Ancien chef d'Etat-major de la Marine nationale, l'amiral a été nommé par les trois ministères impliqués comme chargé de mission pour l'Opération Lapérouse 2008. Jean-Louis Battet revient avec nous sur cette quête historique hors du commun, sur l'expédition de Lapérouse et sur le mythe né avec sa disparition."

Aucun commentaire: